Les modes de paiement changent, adaptez-vous | Menlog

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Cliquez ici pour en savoir plus

Logiciel de caisse pour boulangerie: les modes de paiement changent

En France, force est de constater que nous sommes un peu en retard comparé à certains de nos voisins où le paiement par smartphone ou tablette est largement utilisé. Analyste de l'expert du logiciel de caisse.


Le Mercredi 27 septembre 2017

En France, force est de constater que nous sommes un peu en retard comparé à certains de nos voisins où le paiement par smartphone ou tablette est déjà largement utilisé par une grande majorité des consommateurs.

De notre côté, les transactions se font en liquide, par carte bancaire, ou chèques, ce qui n’est pas sans poser problèmes dans certains cas. Notre spécialiste certifié du logiciel de caisse pour boulangerie vous éclaire.

La problématique des frais importants

D'après Menlog, la dématérialisation de la monnaie, si elle permet concrètement une facilitation des transactions, le problème principal reste le coût que génèrent ces modes de paiement (achat du terminal, frais, pourcentages des opérations, etc. ), surtout lorsqu’il s’agit de petits montants dans la mesure où l’opération de vente se trouve peu profitable au vendeur dans ce cas.

Les chèques, de leur côté, ont le problème parfois de revenir impayés, ou mettent plus longtemps à être encaissés (temps de gestion bancaire) ce qui génère de nombreux problèmes de gestion comptable pour les magasins. D’ailleurs, de plus en plus de points de vente les refusent tout simplement. Ce constat invite de nombreux marchands à repenser et refonder les modes de paiement traditionnels, trop lourds et trop couteux.

C'est notamment le cas pour les petits commerces, pour lesquels nous avons spécialement conçu des équipements spéciaux tels les logiciels de caisse.

Logiciel de caisse pour boulangerie: en route vers le futur

Pour gérer les petits paiements, permettant de limiter les échanges de petites monnaies, de nouvelles solutions ont été développées, petit à petit, du porte-monnaie électronique lancé en 1999, en passant par le paiement carte sans contact. Si certaines tentatives de mise en place de prélèvement automatiques sont initiées, là où l’innovation dépasse toutes les attentes, c’est le développement du paiement biométrique, par lecture d’empreinte digitale, ou même reconnaissance faciale.

De grandes enseignes comme Auchan ou Décathlon ont d’ores et déjà lancé un test grandeur nature dans quelques magasins, en partenariat avec les banques. Notre expert du logiciel de caisse est formel: il s'agit d'une évolution majeure qui devra somme toute répondre à des exigences de sécurités des données, mais aussi de coûts de mise en œuvre.

En tout état de cause, notre système de mode de paiement est en train d’évoluer, et si la fin de l’utilisation des chèques est annoncée, nul doute que celle de la monnaie matérielle est, à terme, programmée. Contactez Menlog, numéro 1 du logiciel de caisse pour avoir un devis.

Pour en savoir plus:
Les 4 défis de l'artisan boulanger
Boulangers: gérez la production, les recettes et marges
Guide de la TVA dans la boulangerie

Menu