En 2019, la restauration rapide a de plus en plus la cote auprès des Français

La restauration rapide séduit toujours autant les Français ! D’ailleurs le poids de cette industrie a augmenté de 160 % en l’espace de dix ans. Mais comment l’expliquer ?

Mercredi 22 mai 2019

Parmi nos clients, on trouve de nombreuses sandwicheries et restaurants de fast food, lesquelles ont toutes adopté la caisse enregistreuse pour restaurant de Menlog. À ce sujet, les entrepreneurs de la restauration rapide exerçant leur métier en France se portent bien, ce seul secteur ayant vu son chiffre d’affaires accroître de 160 % en dix ans.

En France, la mode du fast-food bat son plein 

L’industrie de la restauration rapide monte en puissance en France. Les amateurs de burgers, de fish & chips, de pizzas ou encore de salades bio sont en effet de plus en plus nombreux, et cela se ressent dans le chiffre d’affaires généré par ce secteur ô combien prometteur (19 millards d’euros en 2018 contre 7,3 milliards d’euros en 2008). La restauration rapide plaît parce qu’elle  est bien sûr rapide, mais aussi accessible et peu coûteuse.

En 2018, on a tout de même recensé 41 millions de visites pour le seul secteur de la restauration rapide avec service à table ; la progression est de 1,2 % par rapport à 2017.

Rare marché parvenant à résister à l’essoufflement de l’économie hexagonale, la restauration rapide est représentée chez nous par quelques 41 000 établissements. D’ailleurs, la France compterait 1,5 restaurant servant de la nourriture rapide pour 1 000 habitants, l’un des meilleurs scores en Europe.

La restauration rapide, une restauration d’initiative

Si les Français sont globalement des aficionados de l’éternel sandwich, l’avantage de la restauration rapide est qu’elle se décline en un nombre quasi-incalculable de mets tous plus délicieux les uns que les autres. D’ailleurs, le secteur de la restauration rapide fait partie des plus originaux et innovants. Exit les traditionnelles pizzas, kebabs et autres paninis, les restaurateurs redoublent d’inventivité pour sortir du lot, mettant au point des concepts qui étonnent, fascinent.

D’ailleurs, sans surprise, la restauration rapide est aujourd’hui beaucoup influencée par la mode du « mieux manger ». Elle se veut donc plus saine, plus écologique avec des formules proposant même des plats bio, vegan voire même sans gluten ou lactose, et ce en privilégiant les circuits courts, dont l’impact d’émission en CO2 est bien plus mesuré.

Selon M. Philippe Moati, qui siège à l’Observatoire Société et Consommation : « Les consommateurs veulent aujourd’hui être sûrs de l’irréprochabilité d’un produit alimentaire voire même de ses effets positifs sur la santé. Ces critères vont bien au-delà du prix, de la qualité du service ou du goût ».

Parlons ensemble de votre projet

Un conseiller vous répond au 02 98 87 32 70

En soumettant ce formulaire, j'ai bien pris connaissance que les informations saisies seront exploitées dans le cadre de la gestion de ma demande.