Comment choisir le statut juridique de votre boulangerie ?

Vous vous apprêtez à ouvrir une boulangerie ? Si oui, le choix du statut juridique de votre entreprise est une étape cruciale. Nous vous aidons à y voir plus clair.

Mercredi 11 mars 2020

Tout comme il est important de bien choisir le logiciel de caisse pour votre boulangerie, le choix du bon statut juridique est crucial. Peu importe que vous fassiez une reprise d’activité ou que vous créiez la vôtre, choisir un statut juridique adapté à votre situation en tant qu’entrepreneur vous sera d’une aide précieuse et vous permettra, à terme, de réussir votre projet.

Quel statut compatible avec l’activité boulangère ?

À ce jour, plusieurs statuts juridiques différents sont conformes au métier de boulanger. La plupart d’entre eux relèvent d’ailleurs de l’activité artisanale. Pour les artisans boulangers qui travaillent seuls, les statuts les plus courants sont : l’entreprise individuelle au réel (en nom propre), l’EIRL (qui comprend l’option de responsabilité limitée), l’EURL (de type SARL mais à associé unique et pouvant évoluer vers une SARL classique), enfin, la SASU (de type SAS mais à associé unique et pouvant évoluer vers une SAS classique).

Pour choisir le statut juridique adapté à votre activité boulangère, il convient que vous analysiez votre situation ainsi que les modalités relatives à chaque forme juridique. Parmi les critères à étudier : le nombre de vos associés potentiels, votre situation civile (mariage, Pacs, etc.), le nombre de vos salariés, votre niveau de protection patrimoniale, le montant de vos cotisations sociales, le régime de TVA auquel vous dépendez, et bien plus.

La SARL, statut juridique préféré de la profession

En règle générale, les artisans boulangers optent pour la création d’une société de type SARL. En effet, la forme juridique d’une SARL leur offre plus de stabilité et leur permet de préserver leur patrimoine personnel, sans compter qu’elle octroie à leur conjoint le statut de conjoint collaborateur. À noter que les sociétés sont soumises à l’Impôt sur les Sociétés (IS), contrairement aux entreprises individuelles qui relèvent de l’Impôt sur le Revenu.

Pour conclure, force est de constater que le choix du statut juridique de votre boulangerie demeure une opération complexe car elle mêle des questions fiscales, patrimoniales et stratégiques. Votre choix aura un impact réel sur votre projet d’entreprise. Alors prenez le temps de la réflexion.

Parlons ensemble de votre projet

Un conseiller vous répond au 02 98 87 32 70 contact@menlog.com

En soumettant ce formulaire, j'ai bien pris connaissance que les informations saisies seront exploitées dans le cadre de la gestion de ma demande.